célineboura.com

La terre, le ciel & nous

Agir, constater, améliorer

le-luxe-etre-soi-kuala-lumpur-poissons

Photo prise à Kuala Lumpur en décembre 2012

 

“Si tu fais ce que tu as toujours fait,
tu obtiendras ce que tu as toujours obtenu”

 

Mon luxe à moi, c’est désormais de choisir à qui et à quoi je consacre mon temps, mes idées et mon énergie. Comme tout luxe, je l’ai acquis au prix d’un travail inouï et j’en prends soin d’autant plus précieusement. C’était la 1ère ligne de mon cahier des charges quand j’ai créé Le luxe d’être soi en 2010 : gagner ma vie sans y perdre mon âme.


On parle beaucoup de la confiance en soi nécessaire pour oser aller à contre-courant, prendre des risques, dire non, dire oui… On pense d’ailleurs souvent que c’est l’attribut des personnes qui parlent beaucoup, fort et ont 1000 idées à la minute.
Or pour moi la confiance en soi est un concept de magazine comme le dit si bien le blog Haut les Coeurs, et la vraie chose qui compte pour passer à l’action, c’est de s’orienter dans la direction qui nous semble juste.
 

Et là est tout l’enjeu :
trouver et garder
sa direction quand rien
n’est stable autour de soi
et quand rien ne nous
garantit un résultat

 
Julien Doré, artiste que j’aime beaucoup parce que ne rentrant dans aucune case, disait tout récemment dans une interview : “Dans ma vie artistique, parfois j’ai réussi, parfois j’ai raté… Mais je me rends compte que plus je fais appel aux tripes, au coeur, aux trucs vraiment sincères, plus ça trouve sa place naturellement”.
Qu’on se le dise, personne n’avance en ligne droite dans la vie, et personne ne réussit du jour au lendemain. Ce sont d’ailleurs toujours les accidents de vie et les tragédies intérieures qui nous amènent à (re)considérer notre vie et notre travail, et à poser des choix forts sur ce qui compte profondément pour nous.
On est tous pétris de failles, de contradictions, de paradoxes, de peurs, d’échecs… et ce fait qui la différence entre ceux qui stagnent et ceux qui avancent n’est pas une question de confiance en soi… mais de capacité d’adaptation.
L’aptitude principale à développer selon moi quand on entreprend, c’est de comprendre ce qu’il y a apprendre de chacune de nos actions… pour améliorer votre identité de marque.
 

Agir :
marchez votre parole

 
“Marcher sa parole” : c’est une expression que les amérindiens utilisent pour exprimer le fait de mettre en accord ses paroles et ses actes, sachant qu’avant la parole, il y a la pensée. En anglais il y a cette expression similaire géniale : “walk your talk”.
Le cahier des charges de mon entreprise telle que je la conçois est d’une précision chirurgicale… et c’est celle-là que je vis au quotidien. Pourquoi ? Parce que je sais précisémentce que j’ai à apporter, à qui et comment. J’ai défini ma ligne de conduite et je m’y tiens, ce qui me permet de faire face aux imprévus et de les transformer en opportunités d’innover.
Mon blog me permet de partager ma vision de la vie et du business… et d’entrer en contact naturellement avec celles et ceux qui la partagent et veulent travailler avec moi. On me dit souvent que ça a l’air facile pour moi… mais derrière chaque ligne que vous lisez, il y a un travail titanesque à partir d’un vécu hors norme. Quitte à ne pas être dans la norme, je me suis toujours dit autant que ça soit utile à d’autres !
“Et si je m’appliquais à moi-même ce que je dis aux autres ?!”
Une phrase que j’entends souvent de la bouche d’entrepreneurs, notamment ceux qui font des métiers de conseil et d’accompagnement. Être crédible et gagner la confiance de ses interlocuteurs, ça commence par faire ce que vous dites… pour pouvoir mieux dire ce que vous faites. Cessez de vouloir être parfaits, c’est une quête vaine… soyez vrais !
Et allier business et authenticité, on y arrive rarement seul. Un regard extérieur professionnel et avisé peut grandement vous éclairer. Consultant, coach, mentor… libre à chacun de reconnaître celui ou celle qui peut l’aider à avancer dans son activité sans se perdre.
Je suis moi-même accompagnée et conseillée par plusieurs professionnels qui me permettent de comprendre où j’en suis, sur quoi je peux agir et ce que je peux améliorer. C’est un investissement conséquent, mais rien n’est jamais acquis dans la vie, et sûrement pas dans le business !
 

Constater :
affinez votre grille de lecture

 
Je parlais dans l’article Ressentir, réfléchir, agir d’utiliser sa capacité à “voir en 3D” pour comprendre au-delà de la surface ce qu’on vit et à qui on a à faire. On a cette tendance très occidentale à considérer que le hasard fait beaucoup de choses et que les autres sont responsables de ce qui nous arrive.
Or rien n’arrive par hasard et chaque personne et situation est sur notre chemin pour une très bonne raison, aussi difficile soit-elle à vivre et à accepter : apprendre quelque chose que l’on ne sait pas encore. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on est souvent confronté à des situations désagréables qui se répètent : pour apprendre à en tirer un enseignement vers plus de cohérence.
Les récentes études neuro-scientifiques démontrent que le stress, c’est notre intelligence émotionnelle qui envoie à notre corps un signal pour nous dire : “avance autrement”. Comment faire face à l’incertitude, à la complexité, aux difficultés quotidiennes ? En changeant de regard sur ce qui nous arrive.

Développez votre intelligence émotionnelle

Tout est lié et relié par des connexions invisibles et la crise sans précédent que l’on traverse est là pour nous dire : regarde autrement, fais autrement, si tu ne veux pas te laisser engloutir.
Et quand on ne sait plus où on en est, vers qui se tourner ? Notre corps, qui lui sait déjà pour nous là où on en est et ce dont on a besoin. Le tout, c’est de s’autoriser à l’écouter et à comprendre les messages qu’il nous envoie.
Lorsqu’une catastrophe naturelle survient dans une région du monde, il est fascinant de constater que les animaux des alentours en ont senti les prémices quelques jours avant et sont partis se mettre à l’abri avant que les dégâts n’arrivent.
Pourquoi ? Parce que leur 6ème sens (le fameux instinct animal) leur permet de sentir les vibrations souterraines de ce qui va arriver mais n’est pas encore visible.

Affinez votre perception du monde

Apprendre à observer votre comportement et celui des autres vous permet d’identifier les connexions subtiles et les moindres changements, de mieux comprendre pourquoi et comment les choses arrivent… et donc de pouvoir développer votre capacité d’anticipation et d’adaptation.
Un exemple parmi d’autres :
Je suis très attentive à la ponctuation quand les gens écrivent, et à leur respiration quand ils parlent. Quand je les rencontre, je fais le lien entre leur ponctuation et leur respiration… comment ils structurent leur langage par rapport à leurs idées… ce qui me permet de comprendre très rapidement qui ils sont, là où ils en sont et là où ils veulent aller.
J’ai appris à aiguiser mes sens en rentrant dans chaque détail, et cela nécessite de prendre du recul régulièrement sur ce qui nous entoure et nous arrive. Prendre des vacances, changer d’air, se ressourcer, s’isoler n’est pas un luxe… mais une ultra nécessité pour cultiver son discernement, son intuition… et son humilité.
 

Améliorer :
faites durer votre marque

 
J’en parlais déjà en février 2012 dans l’article “4 conseils pour monter en gamme votre image de marque”, de faire toujours mieux.
Utilisez chaque critique et chaque encouragement pour monter en compétence, en gamme, en qualité. Raffinez votre art en avançant avec précision et conviction. Procéder ainsi vous inscrit dans une démarche de sur-mesure. Vous ne vendez plus du « standard », vous vendez « de l’exception ».
On créé toujours une entreprise, même sans le savoir, pour laisser une trace de soi dans le monde, et contribuer à changer à son échelle la vie des autres.
 

Votre marque
est une façon de marquer
de votre empreinte
l’époque que l’on vit

 
Un entrepreneur et son entreprise sont donc une seule et même marque, et c’est parce qu’elle sait se développer en restant fidèle à ses valeurs qu’elle se pérennise. Qu’elle gagne en réputation, en crédibilité et en notoriété. Vous voulez des clients reconnaissants, engagés et fidèles à votre marque ? Commencez par être reconnaissant, engagé et fidèle envers vous-même !

Et s’il y a une seule question de fond qui doit guider vos actions, c’est celle-ci :
si on m’annonce qu’il me reste 1 jour/1 mois/1 an à vivre,
qu’est-ce que je voudrais avoir accompli ?

“On a deux vies et la deuxième commence le jour
où l’on se rend compte qu’on n’en qu’une”
(Confucius)

 
En 2022 je vous propose de découvrir les 8 cursus de l’école de création des futurs.
Au plaisir de continuer à partager avec vous, ici et ailleurs.
 

13 réponses

  1. C’est tout à fait ça, une façon de marquer les autres. De leur faire découvrir la vie autrement. Et de découvrir la mienne au passage. A chaque étape, chaque pensée, chaque direction.
    Hier j’entends “Si tu fais en sorte qu’il ne lui arrive jamais rien, il va finir par ne jamais rien lui arriver” (extrait Le Monde de Némo) et je me dis que la vie c’est ça, des hauts, des bas, des épreuves, des directions mais dans tous les cas il faut que ça nous arrive pour être plus riche de sens.
    Alors on écoute, on agit, on construit, et tout devient cohérent, tout s’ouvre à nous et il suffit de cueillir la beauté de ce que l’on a créé par instinct.
    Merci Céline.

    1. Bonsoir Aurélie, merci pour ce partage de la phrase de Nemo qui résume bien notre état d’esprit d'”entrepreneur entreprenant”. Que tout ce qui nous arrive peut nous nourrir et peut devenir prétexte à créer et même transformer, plutôt que d’attendre qu’un jour les choses bougent pour nous. Une personne chère m’a dit récemment “tu es la propre matière de ton œuvre”, et oui je crois que c’est une façon de se définir dans ce monde en profonde agitation et mutation. À bientôt d’autres riches échanges 🙂

  2. Aller plus loin que la confiance en soi, ouvrir plus grand un espace de rencontre avec soi et avec les autres, prendre le chemin de LA CONFIANCE.
    Tout un travail qui va à l’encontre du système dans lequel on vit et qui met en place un autre monde avec d’autres moyens et d’autres possibles.
    Oui, oui, oui et mille fois oui !!

    1. Patricia, l’étymologie du mot confiance, c’est “croire ensemble”… À l’encontre du système oui mais nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir sortir de ce système justement. À oser trouver notre voie, à oser laisser s’exprimer ce qu’on garde en nous depuis trop longtemps ! Alors oui participons au “decadenassage” collectif 😉

  3. Il y a Le Luxe d’être soi et il y a aussi des Luxes d’être soi comme ces petites “ancres” telles que cet article…oui une “ancre” qui me décontracte car c’est si bon de sentir qu’à des kilomètres, d’autres sont sur la même longueur d’onde que soi.
    Je ressens le partage des valeurs humaines et la force créatrice qui relie nos consciences.
    Nous ne sommes pas seuls à laisser une trace, nous sommes une “trainée de poudre” prête à embras(s)er le monde!!!
    Merci Céline.

    1. Bonsoir Natalia, merci de ton passage ici. Découvrir, explorer et partager… c’est ensemble que ça prend tout son sens !

  4. Bonjour Céline,
    En voulant répondre à cet article, j’ai failli vous tutoyer, tellement j’ai l’impression de vous connaître! Je vous lis régulièrement et à chaque fois, vos messages sont percutants, inspirants. Bravo. Cela témoigne de tout le travail que vous avez effectué et que vous continuez d’effectuer. Ce que je trouve génial chez vous, c’est que ce travail sert à révéler ce que vous êtes vraiment. Et, je me dis voilà un bel exemple de ce que cela donne quand on s’appuie sur ses prédispositions, ses valeurs, ce que l’on est vraiment au lieu de copier les autres. Et ça j’achète !
    Au plaisir d’échanger avec vous
    Dovi

    1. Bonjour Dovi, oui on peut se tutoyer, nous avons une connaissance commune qui fait lien entre nos blogs 😉 Merci beaucoup pour tes encouragements, oui mon travail me permet de révéler les autres et par effet domino de me révéler moi-même, ce qui est tout sauf de la chance ou du hasard.
      C’est un “mindset”, une façon de penser et d’agir qui peut vraiment changer beaucoup de choses… je pense que l’on a porte tout ça en soi, mais la peur (d’échouer, de réussir, de déranger…) nous paralyse bien souvent. La vie m’ayant appris à prendre mes peurs par la main et à les mettre à côté de moi pour continuer à avancer, je sais que quitte à avoir vécu “tout ça”, autant que ce soit utile !
      A bientôt Dovi.

  5. Bel article! merci!
    L’une des premières choses que mes parents (eux même entrepreneurs) m’ont dit ,quand je leur ai dit que je me mettais à mon compte, est “surtout ne regrette aucune de tes décisions, même les mauvaises. Elles auront au moins le mérite de te réorienter pour faire de meilleurs choix”. Et puis les regrets ça bouffe l’existence.
    Surement l’un des meilleurs conseils pour entreprendre.
    Avec le recul, des “mauvais choix”, j’en ai fait beaucoup mais finalement ils m’ont tous été utiles et peut-être même nécessaires.
    Voir le positif dans le négatif… Et comme vous le dites si bien : Agir – Constater – Améliorer
    C’est exactement ça!

    1. Merci Marion pour votre partage ! Effectivement on ne peut rien changer à ce qui a déjà été fait, donc plutôt que de se lamenter sur ce qui n’a pas marché, mettons notre énergie à se servir de ces expériences pour améliorer la suite… Il n’y a pas de bons ni mauvais choix, il n’y a que des apprentissages 😉 A très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.