Épisode 18 • Habiter l’espace

Épisode conçu sur “You’re the one that I want” • Lo Fang

 

 
Pour ce dix-huitième épisode, je vous emmène à la rencontre d’Anna Dubessy, designer corps & objet, sur le thème “Habiter l’espace”.

Développer une posture critique et créative
pour dépasser la forme, l’apparence,
s’interroger sur l’usage,
questionner la norme sociale
pour cultiver l’art de vivre et d’habiter.

 
Anna Dubessy est une auditrice de mon podcast, que j’ai découverte grâce à Édouard Malbois, invité de l’épisode 3 sur le thème Chaos & Utopie. Elle avait rédigé avec lui sur LinkedIn une tribune sur sa façon d’introduire l’utopie en entreprise, à travers son métier qu’elle qualifie d’alchimiste de l’ordinaire.
J’ai adoré la profondeur et la puissance de ses mots, son regard de designer et de poète qui réinterroge toutes nos habitudes, nos croyances et nos conditionnements, pour nous amener à vivre la notion d’espace comme des prolongements de notre Soi.
Car l’espace n’est pas seulement le lieu : c’est aussi notre corps, c’est le monde qui nous entoure, dans la lignée du « ma », concept spatio-temporel japonais, qui désigne à la fois l’intervalle, la durée, le temps qui ne sépare pas, mais qui au contraire relie deux polarités.
À l’heure du confinement puis du déconfinement, j’ai trouvé nécessaire d’interroger notre façon d’habiter l’espace qui, par la force des choses, a été pulvérisée et nous oblige à repenser notre habitat, notre temps, notre lieu et notre lien au travail, aux enfants, au quotidien.

Cultiver l’approche poétique
d’une vie qui n’est plus prosaïque
mais qui devient une vie de choix.

 
Quel regard, quelle émotion, quelle direction souhaitons-nous donner à notre espace du dedans et du dehors ? À notre environnement ? Pourquoi y mettre son âme est essentiel ? Comment quitter la norme sociale pour habiter sa justesse ? Et cultiver l’écologie, au sens le plus large du terme ?
Ce sont les fils d’or de notre échange du jour.
Bon voyage !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.