célineboura.com

La terre, le ciel & nous

Épisode 21 • Devenir qui l’on est

Épisode conçu sur “De mon âme à ton âme”
Kompromat featuring Adele Haenel

 

 
Bienvenue dans ce vingt et unième épisode de Transmissions du futur, je suis très heureuse de vous accueillir en cette rentrée pour vous parler de… Devenir qui l’on est.
Thème ô combien philosophique et pragmatique, parce qu’au vu de la mutation géante dans laquelle nous sommes tous, il me semble primordial de regarder en face ce que ça signifie, de le traverser ensemble.

J’avance un pas après l’autre
avec une forme de confiance.
Je ne sais pas où je vais…
mais j’y vais.

 
L’une des ressources qui m’aident à prendre des décisions et à grandir, c’est de m’écrire des lettres et/ou de m’enregistrer des audios de moi… à Moi.
Je le fais en flux instinctif, sans préparation, sans filtre, sans relecture, ni réécoute. Je laisse agir… et j’y reviens quelques semaines ou mois plus tard. Pour constater le chemin parcouru. Et celui qu’il reste à parcourir. Ce qui me stupéfait à chaque fois, c’est à quel point ces propos sont intemporels… et universels.
Il y a un an, à la veille de changer de vie, je m’étais enregistrée un audio pour laisser derrière moi ce qui n’avait plus lieu d’exister, et ouvrir la porte à tout ce qui n’avait pas été prévu, et encore moins imaginé.
En le réécoutant cet été, je me suis dit que je ne pouvais pas faire l’économie de le partager publiquement. Parce que je crois que la vocation de l’intime, c’est justement est de devenir intemporelle et universelle.
Je l’ai réenregistré quasiment mot pour mot, 13 mois après, pour vous offrir un accès à la façon dont j’apprends à devenir qui je suis. Chaque jour, un mot après l’autre, un pas après l’autre, une forme de discipline d’introspection et de capacité à accueillir autre chose que ce que mon mental avait prévu ou imaginé.

Je crois qu’en fait
c’est ça le Next Step :
garde de la place
dans ton coeur
pour l’inimaginable.

 
Dans cet épisode, je parle de ce que mes 4 ans et demi au Cap Ferret puis à Bordeaux m’ont appris, de mon changement de vie vers Paris, de mes renoncements, mes affirmations, mes doutes, la façon dont j’apprends à faire corps avec ma peur, de sécurité intérieure, de foi, de reconnaissance, d’humilité… et de vivre chaque jour avec la conscience que je suis encore et toujours là… et que je me dois d’en faire quelque chose.

Bon Voyage !

 

{ Les paroles du début sont extraites de « Bohemian Rhapsody », le film sur la vie de Freddy Mercury – le film culte de ma fille – et celles de la fin sont les mêmes en VO }

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.